2 Octobre 2017

Périgrinations & aquarelles.

L'avenir d'Antoine de Bussière ressemblait à une avenue pavée d'or . Naître au sein d'une grande famille aristocrate Aixoise, qui depuis cinq générations gère le plus grand cabinet d'avocat de la région, ça aide...

Mais voilà Antoine est comme qui dirait ...un personnage à part. A 30 ans il cumule les "erreurs de parcours", pourtant,  quatre ans pour obtenir un baccalauréat SES, ça laisse le temps de réfléchir à son orientation non ? Et bien pas pour lui. Après des études avortées de : tailleur de pierre, éclairagiste, sexologue, maître yoga au Burkina Faso (si, si,  ça existe, il paraîtrait même  que c'est de renommée mondiale, du moins c'est comme ça qu'il a vendu l'affaire à ses parents). Bref le voilà aujourd'hui devant un ultimatum. Il faut dire que Blaise et Dimitille de Bussière, ses généreux mécènes, mais néanmoins géniteurs, commençaient à trouver le temps long. Ainsi, pour son 30ème anniversaire, après avoir soufflé ses trop nombreuses bougies, au regard de sa situation professionnelle, il eut la surprise de découvrir, à la place du  chèque habituel de papa et maman, la missive suivante :

 

"Mon cher Antoine, ta mère et moi te souhaitons un très joyeux anniversaire ! Cette année sera l'année du renouveau ;  le renouveau de notre enfant chéri qui va enfin trouver la voie qui le mènera vers le bonheur, la gloire et l'indépendance. Nous imaginons, mon enfant, combien ces mots peuvent te sembler surnaturels, tant ta capacité à nous prendre pour des cons depuis tant d'années, t'avait conduit vers une planète située au-delà de l'univers connu et inconnu. Mais voilà, le moment est venu de dire adieu à tes petits amis extra-terrestres et de revenir parmi nous ! Nous sommes donc fiers de t'annoncer  qu'à compter de la prochaine rentrée scolaire, tu démarres des études de commerce auprès de la prestigieuse école HEC à Paris. Ne t'inquiètes pas, tout est arrangé ! Le fou rire du directeur en voyant ta candidature s'est arrêté net en voyant l'énorme chèque que je lui avais glissé dans la poche. Ne nous remercie pas mon garçon, c'est aussi notre cadeau de mariage à ta mère et à moi. Te voilà condamné au succès, car ne te leurre pas mon enfant, si la réussite n'est pas au rendez-vous, j'ai de bons vieux clients, pas très recommandables, qui seront ravis de  t'envoyer   rejoindre ad patres, papy et mamie De Bussière, dans notre magnifique tombeau familial !  Bien évidement tes affaires t'attendent déjà à Paris dans l'appartement que nous avons loué pour toi, juste en face de l'école. Encore joyeux anniversaire mon garçon et bon vent !!!"

 

Les premiers mois, Antoine y  avait mis tout son cœur. Il faut dire que le brave enfant tournait de l'œil à l'idée même de passer l'éternité sous le marbre glacial du mausolée familiale entre papy  et mamie De Bussière, pétainistes repentis. Mais chassez le naturel et il revient au galop. Il aura suffi d'une affiche vantant les qualités de l'Actors Studio School situé dans le dixième arrondissement pour qu'Antoine se persuade d'être le prochain Pierre Niney.  Il va alors braver le courroux paternel, la peur du tombeau familial et démarrer une double vie entre HEC et les planches. Son existence devient une succession de situations cocasses. Surtout lorsque, épuisé par les aller-retours quotidiens entre les Yvelines et le centre de la capitale,  il se voit contraint de trouver un appartement intra-muros, tout cela en faisant croire à ses parents qu'il a des chances d'être major de sa promotion HEC.

Mais devant les prix exorbitants des loyers, ne comptant que sur ses maigres économies, Antoine va  devoir se résoudre à vivre en collocation avec Brenda, jeune fille trépidante,  originaire  des quartiers populaires de Marseille. Brenda suit une formation de coiffeuse dans le neuvième arrondissement car elle rêve, plus tard, de coiffer le tout Hollywood. Commence alors la cohabitation entre deux mondes antinomiques : d'un côté la France élitiste et de l'autre la France "d'en bas", aussi appelée la France des "sans dents" par un certain énarque de la promotion Voltaire. La drôle de relation entre Antoine et Brenda va soulever des débats  et des questions sur les grands phénomènes qui secouent notre société moderne et apporter aussi quelques éléments de réponses. En tout cas, nous voilà embarqués dans un monde où flotte toujours la bannière d'un humour caustique et décapant.

Partagez :

A ce sujet sur le web:

Naître au sein d'une